AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arielle Lewis

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 20/07/2008

Soul. ||
ORiGiNE: HUMAN
POWERS ?:

MessageSujet: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   Lun 21 Juil - 23:09

"Papa...? Papaaaa....?" demanda la fillette en descendant les escaliers. Apparemment, l'enfant désirait aller faire une petite baignade à la plage car elle était déjà vêtue de son maillot de bain blanc et rose et portait dans son sac une serviette de plage ainsi que des figurines pour jouer dans le sable. Son chapeau de cowboy blanc sur la tête, elle glissa à ses pieds de petites sandales de la même couleur avant de se rendre compte que son père s'était endormi sur le sofa. Tant pis, elle ne le réveillerait pas et irait toute seule à la plage, ce n'était pas loin de toute façon. Elle avait mit sur ses bras, sur ses jambes et sur son visage de la crème solaire, mais elle ne l'avait pas très bien étendue et quelques plaques blanches étaient encore visibles sur sa bouille craquante. Elle vérifia une nouvelle fois qu'il dormait et déverouilla la porte avant de quitter sans un bruit la maison. Ça ne faisait pas longtemps qu'il dormait parce qu'il lui avait dit, elle s'en souvenait maintenant, qu'il ferait une sieste et qu'elle devrait faire pareil. N'empêche que la gamine et les siestes, ça faisait deux. Ça devait faire au moins cinq ans qu'elle n'en faisait plus que très rarement... Elle n'aimait pas dormir dans la journée. Elle referma donc la porte derrière elle, un gros sourire sur son visage en sachant fort bien qu'elle venait de réussir un exploit. À pas de souris, elle avait déjoué son père, un chasseur endurci, pour s'éloigner vers la plage sans qu'il ne s'en rende compte. Un gros sourire sur les lèvres, l'enfant hésita sur le chemin à prendre, mais se rendit aisément à la plage de sable chaud et d'eau à perte de vue.

Elle choisit un endroit ensoleillé pour s'asseoir, de la crème solaire toujours sur le nez et un peu sur le menton. Il n'y avait presque personne et la fillette se demandait sérieusement si elle avait le droit de venir ici... Vidant le contenu de son sac au sol, elle saisit la figurine d'un ange et celle d'un enfant et se dirigea vers le lac pour faire trempette. Poussant une légère exclamation de joie alors que ses fins orteils touchaient l'eau plutôt bonne du lac, l'enfant se glissa dans l'eau jusqu'à en avoir en haut des genoux. Elle s'éclaboussa légèrement en riant et s'assit dans l'eau en saisissant la figurine de l'ange dans sa main gauche et l'autre dans sa main droite. Les faisant discuter tout bas, elle les mettait à égalité avec l'eau afin qu'ils aient l'air de marcher sans qu'elle n'oppose aucune résistance et laissa ses longs cheveux châtains complètement détachés, son chapeau tout blanc sur sa tête.

"Et... Et si je veux devenir un ange, je fais comment?" demanda la petite figurine de l'enfant alors que la gamine refaisait parfaitement bien l'immitation d'un enfant qui pose cette question. À croire qu'elle se prenait au sérieux, la petite et qu'elle était réellement une bonne comédienne! "Si tu veux devenir un ange, il faut que tu trouves des ailes... " continuait la fillette en faisant bouger sa figurine d'ange, maintenant. "Où je les trouve, ces ailes?" demandait la figurine de l'enfant alors que la fillette l'échappait sans faire exprès au fond du lac. Elle poussa une exclamation et un soupir et aussitôt, elle fit venir l'ange à la rescousse. Elle tâta le fond et lorsque l'ange revint à la surface, l'enfant tenait dans sa main ses deux figurines, comme si l'ange avait sauvé la petite figurine. Elle adorait les anges, elle savait que ceux-ci sauvaient le monde entier et que jamais ils ne laisseraient tomber quelqu'un! Les anges étaient fiables, eux, pas comme son père... Parfois, elle voulait jouer avec lui et il lui disait demain sans prendre le temps de vérifier. Et demain était éternellement repoussé jusqu'à ce que la gamine oublie. Ou qu'elle fasse semblant de ne plus s'en rappeler... Parce qu'elle n'oubliait plus les promesses qu'il lui faisait... Mais bon, parfois il s'amusait avec elle donc là, elle pouvait oublier les fois qu'il avait promis et qu'il n'avait pas tenues. L'enfant recommença donc à faire parler ses jouets et nagea un peu jusqu'à avoir de l'eau au niveau des épaules. Bien sûr, elle savait nager sans bouée, ni gilet! À croire qu'elle était une grande fille, maintenant!

Il n'y avait maintenant plus personne sur la plage et la gamine jouait dans l'eau encore et encore. En fait, ça ne devait faire qu'une vingtaine de minutes qu'elle était là, sûrement beaucoup moins, mais pour elle, ça lui semblait des heures! Elle s'amusait et ne voyait pas le temps passer! Elle faisait toujours parler ses jouets et nagea quelques mètres en largeur du lac avant de mettre pied à terre sur quelque chose de pointu. Aussitôt, elle poussa un cri d'effroi et tenta de regarder son pied pour voir ce qu'il avait. Elle avait mis le pied sur de la vitre et du sang s'échappait de l'entaille... Aussitôt, l'enfant se mit à pleurer et à se diriger vers la berge en tentant de conserver son pied hors de l'eau, chose impossible. Les yeux embués de larmes, elle ne voulait pas le poser au sol parce que c'était douloureux, quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sixte Keeley

avatar

Masculin
Nombre de messages : 125
Age : 30
MUSiC : SECONHAND SERENADE ; SAEZ ; LES BEATLES
Date d'inscription : 18/07/2008

Soul. ||
ORiGiNE: DEMON
POWERS ?: Contrôle de la témpérature / Téléportation / Hypnose

MessageSujet: Re: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   Mar 22 Juil - 1:36

« Sale petit rat ! Je te retrouverais. »

Rouge de colère, Sixte fixait avec mépris, l'humain qui courait devant lui. Il était chanceux celui-là. Le jeune démon s'arrêta à bout de souffle et s'appuya sur le mur de la ruelle. Elle était sombre malgré la lueur du jour. Apparament, l'humain qu'il avait traqué sans relâche depuis deux heures connaissait parfaitement ces ruelles sombres de Los Angeles. Un voleur, âgé de dix-huit ans tout au plus qui avait cru bon de venir pointer sa lame de couteau sous le coup du jeune démon. Sixte le regarda s'éloigner, un sourire mauvais accroché aux lèvres. De toute façon, personne n'échappe à son destin, si funeste soit-il. Il poussa un juron et ferma les yeux.

* PLOP *

Sixte se retrouva alors dans un recoin proche de la plage. Un endroit sombre où la plupart des passants n'avait pas la curiosité de regarder. A vrai dire, les humains étaient tous si idiot que même le moindre fait anormal ou surnaturelle ne les aurait pas perturbé. A ce moment-là de la journée, sa seule envie c'était de se retrouver seul. Loin de la population américaine. Etre un démon, ça n'avait franchement rien d'amusant ou alors ça l'était bien trop. C'était toujours pareil. Mais quelque part, l'immortalité qu'il possédait avait bien vite fait de mettre hors de porter les mauvais côté de ce que cela représentait. La nuit dernière, il avait récolté deux âmes. Un jeune couple. Il avait pris un certain délice à les voir s'entre-tuer dans un bain de sang. Il se souvenait encore des traces de ce liquide rouge si précieux aux humains qui avait repeint le carrelage de la cuisine. C'était un spectacle qui avait pour Sixte des air d'opéra. C'était toujours autant jouissif.

Il remonta le col de sa chemise et s'infiltra dans la foule d'américain qui se dirigeait vers le centre-ville. Pourquoi fallait-il absolument être parmi eux ? Sentir leur simple odeur de chaîr fraîche, l'écoeurait au plus au point. Il détestait être parmi eux, autant qu'il détestait être en enfer. Mais Satan avait des ordres. Le maitre avait parlé. Pfff. Tous ça c'était des conneries. Quand, il arriva sur la plage, Sixte constata avec étonnement qu'elle été vide. Pas un petit groupe de jeune. Pas un couple s'embrassant à pleine bouche. Pas une petite famille heureuse d'être ensemble. Il n'y avait rien. Sixte enleva ses chaussures et sentit la fraîcheur du sable chatouillé ses pieds. La sensation n'était pas déplaisante. Puis, il marcha jusqu'au bord de l'eau, le regard porté sur l'océan. L'horizon a perte de vue. Aussitôt, le souvenir de son ancienne vie lui traversa l'esprit. Une demi-seconde de trop. C'était bien avant de mourir. Bien avant ce stupide châtiment. Sixte secoua la tête, les pleurs d'une fillette ayant attiré son attention un peu plus loin.


Fronçant les sourcils, il n'était pas assez prêt pour voir l'origine d'une telle jérémiade. Il vérifia autour de lui mais n'aperçut aucune personne adulte. Elle était donc toute seule ? D'aussi loin qu'il était, Sixte jugea l'âge de la jeune fille à 10 ans tout au plus. Elle était toute seul et personne n'était sur la plage. Satan lui donnerait-il la chance d'assouvir sa soif de violence. Fillette ou non, les démons était sans pitié. Non ?!

Sans crainte et avec un nombre incalculable d'arrière pensée derrière la tête, il marcha vers la fillette. Il la rejoignit lorsqu'elle atteignit le sable. Un filet rouge attira le regard de Sixte sur le pied de l'enfant. C'était donc pour ça. La douleur le faisait rire et il essaya tant bien que mal de le réprouver. Amadouer pour mieux l'avoir par la suite. C'était un jeu rien de plus.


« Hey ! » Fit-il en s'approchant lentement d'elle.

Son regard n'avait pas dévié du point sanguinolent. Sortant de ses rêveries, il releva enfin les yeux vers la gamine. Instinctivement, un sourire s'afficha sur ses lèvres et les traits de son visage s'adoucir.

« Ca va ? »

Sixte s'abaissa à sa hauteur et planta ses yeux sombres dans les siens. Ils étaient pleins de larmes. Saleté d'humain. Pourquoi fallait-il forcément faire le beau avec eux. Le démon inspira et reprit une prestance normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arielle Lewis

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 20/07/2008

Soul. ||
ORiGiNE: HUMAN
POWERS ?:

MessageSujet: Re: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   Mar 22 Juil - 2:54

L'enfant avait été surprise de voir que quelqu'un était là et sur le coup, elle cessa de pleurer, comme hypnotisée. Orgueilleuse? Non, c'était simplement la réaction qu'avaient les enfants de sept ans lorsqu'une grande personne apparaissait et qu'ils n'étaient plus tout seuls avec leur blessure. Elle resta sur place alors que l'homme s'approcha d'elle pour se mette à sa hauteur. La silhouette en plastique de l'ange était bien serrée dans sa main alors que celle de l'enfant était beaucoup plus loin, sur le sable. Elle avait quitté l'eau depis quelques secondes, mais elle n'appuyait toujours pas sur son pied. Elle tenta de se calmer, mais lorsqu'il demanda si ça allait, les pleurs redoublèrent de plus belle. Ce n'était pas des pleurs que les enfants faisaient lorsqu'ils désiraient à tout prix une poupée dans un magasin, non. Son pied était douloureux et la vue du sang la terrifiait car elle ne voulait surtout pas aller à l'hôpital. D'ailleurs, elle demanda d'une voix anxieuse: " Vous n'allez pas le dire à mon papa, hein? Il va pas être content!" gémit l'enfant en sanglotant, relevant le pied pour ne pas le laisser toucher le sable. Elle avait de tout petits pieds, des petits pieds qui allaient bien avec la grandeur de la fillette...

Elle perdit l'équilibre par contre, à force d'être sur une jambe, et se reprit au bras de l'homme pour ne pas tomber. Elle avait oublié toute discipline. Les ordres de son père concernant les inconnus ne fonctionnaient plus maintenant qu'elle avait mal. Il l'avait bien avertie et il avait eu raison... Avec les humains stupides et débiles qu'on retrouvait dans les rues, il ne fallait pas s'attendre à moins de la part d'un papa légèrement dépassé par les évènements. Et son père était bien placé pour savoir qu'il n'y avait pas que les humains qui pouvaient causer problèmes das toute cette histoire... L'enfant, hésitante au départ, se serra dans les bras de l'inconnu, son chapeau voletant légèrement plus loin en même temps alors que ses cheveux revenaient doucement dans son visage au gré du vent. Elle renifla et lorsqu'elle quitta les bras de l'homme, elle s'assit au sol et plia sa jambe afin de regarder de plus près la coupure. Elle n'était pas en état de décider si oui ou non, c'était grave, mais la coupure n'était pas tellement profonde, suffisamment par contre pour saigner abondamment. "Ça saigne..." gémit-elle comme si l'homme n'était pas en mesure de s'en rendre compte par lui-même. Arielle ignorait comment arrêter sa plaie de saigner et il y avait un peu de sable dedans... Elle avait cessé de pleurer, mais quelques gémissements venaient parfois secouer son petit corps déjà tremblant alors qu'elle était assise sur le sable à regarder son pied.

"Vous pouvez le soigner...?" demanda-t-elle d'une toute petite voix alors qu'elle relevait un regard pénétrant sur l'inconnu. Elle avait apprit la politesse la gamine, et disons que son papa ne pouvait pas vraiment se plaindre. Elle bougeait beaucoup, comme tous les enfants, certes, mais elle était une enfant modèle... Il avait de la chance d'ailleurs qu'elle soit aussi gentille car il aurait pu avoir de la difficulté avec elle; elle aurait pu lui donner la vie dure suite a départ précipité de sa mère, mais apparemment, la fillette avait comprit et s'était bien gardée d'en parler... Aussitôt, devant le regard de l'homme, elle déplia sa main, les sourcils froncés. L'ange avec ses belles ailes blanches, même s'il était un peu vieux, apparut dans sa main et un sourire perça sur les lèvres de la gamine. Elle projeta son regard plus loin afin d'apercevoir la figurine couchée dans le sable, plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sixte Keeley

avatar

Masculin
Nombre de messages : 125
Age : 30
MUSiC : SECONHAND SERENADE ; SAEZ ; LES BEATLES
Date d'inscription : 18/07/2008

Soul. ||
ORiGiNE: DEMON
POWERS ?: Contrôle de la témpérature / Téléportation / Hypnose

MessageSujet: Re: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   Mar 22 Juil - 13:37

Quand il arriva prêt d'elle, elle s'arrêta aussitôt de pleurer. Quel soulagement. S'il y avait bien une chose qu'il ne supportait pas, c'était d'entendre une personne geindre. Ce n'était qu'une petite coupure, rien de plus. Il avait vécu tellement plus, que la voir se plaindre pour si peu l'énerva intérieurement. Il aurait tant aimé pouvoir faire sortir sa colère mais, on était en plein jour et qui plus est sur la plage, même si celle-ci était dénué de monde. Comme un parfait humain, il lui avait demandé comment ça allait. Il comprit bien vite que c'est une question qu'il n'aurait jamais du poser. La gamine recommença à pleurer de plus belle et il ui en fallut beaucoup pour qu'il garde son calme. Elle ne pouvait pas se taire ?

Puis, quelque chose d'autre que la blessure de l'enfant attira son regard. La figurine qu'elle avait dans les mains. Un ange. Poua ! Les humains étaient si naïf déjà si jeune. C'était à cause d'eux, si la mission que Satan avaient donné à chacun de ses démons s'était révélé plus difficile. Elle avait quoi ? Dix ans ? Elle ne devait surement pas connaître toutes ses histoires et ignorait certainement l'existence d'une telle guerre autour d'elle. Après tout, ce n'était qu'une enfant.


« Ton père ? Il n'est pas avec toi ? » Questionna t-il, feintant une curiosité plus qu'un questionnement d'intérêt.

Elle releva son pied ensanglanté et perdit l'équilibre. Sixte faillit reculé, voulant à tout pris éviter le contact avec elle mais, elle fut plus rapide et se rattrapa de justesse à son bras. Il hésita un instant. Devait-il vraiment faire monté sa température corporelle ici ? Elle était si jeune, que pendant cet instant de réflexion, il fut pris d'une pitié insoupçonnée. Ce n'était pas dans ses habitudes mais, quelque chose en lui était apparut à la surface de sa noirceur quand elle s'était serrée contre lui. C'était une chaleur qu'il n'avait vécu que très peu de fois. Il se prit au jeu mais c'est à ce moment-là qu'elle quitta ses bras. Elle s'installa sur le sable et Sixte en fit de même, en attrapant son pied pour mieux regardé sa blessure.

« J'avais remarqué. » Il secoua la tête et déposa ses yeux sur la coupure. Elle n'était pas très profonde mais, assez pour que la blessure saigne abondamment. Franchement, Sixte n'avait aucune idée dans comment il fallait si prendre. C'était un démon, pas un médecin. Aussi, il releva les yeux vers l'enfant, un sourire compatissant sur les lèvres, oubliant ce qui l'avait poussé à venir vers elle.

« Je ne sais pas trop. » Fit-il sceptique puis il ajouta. « Peut être que tu aurais une bouteille d'eau ? »

Puis, elle lui montra l'ange qu'elle tenait dans sa main. C'était une parfaite copie conforme de ce qu'était un ange. Un humain avec des ailes. Le regard posé sur la figurine, Sixte ne comprit pas tout de suite ce qu'elle voulait qu'il fasse. Un peu plus loin, se trouvait une autre figurine. Celle d'un humain. Il soupira et déposa doucement, le pied de l'enfant sur le sable avant de se lever et d'attraper l'autre jouet. Revenant vers elle, il lui tendit la figurine humaine et eu un léger sourire à son égard.

« Tu aimes les anges à ce que je vois ! »

Aussitôt, ses pensées malsaines refirent surface et même avec toute la volonté du monde, il ne put les faire sortir de son esprit. Le mal faisait partie intégrante de lui, c'était aussi simple que ça. Un visage enfantin ne pouvait rien contre la noirceur d'une âme. Au contraire, son visage ne pouvait que l'incité davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arielle Lewis

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 20/07/2008

Soul. ||
ORiGiNE: HUMAN
POWERS ?:

MessageSujet: Re: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   Mar 22 Juil - 18:24

"Non. Je suis toute seule, toute seule!" affirma l'enfant, fière de montrer que malgré ses sept ans, elle pouvait être une grande fille. Bon, elle aurait mieux aimé qu'il soit là, car LUI, il aurait su quoi faire! Seulement... Tant pis, peut-être que le grand monsieur savait aussi? Fort possible! Après tout, il était un adulte et les adultes savaient tout! L'enfant comprit évidemment qu'elle avait trop parlé car il s'était aperçu qu'elle saignait. Évidemment qu'il s'en était aperçu! Elle s'était alors assise et lui s'était assis à ses côtés en saisissant sa cheville pour observer le pied de l'enfant. Ça élançait quand même et lorsqu'il demanda si elle n'avait pas une bouteille d'eau, la petite étira le bras afin de saisir son sac et de le ramener tout contre elle. L'autre fois, il y avait peut-être trois jours, son père l'avait emmenée à la plage et peut-être qu'il restait encore une bouteille d'eau dans le sac? Justement, elle en vit une et même si elle était à moitié, elle la tendit à l'homme en ne bougeant pas son pied, de peur que ça lui fasse encore plus mal! Il lui semblait aussi que son sac était lourd en le portant...!

Elle avait un air sérieux sur le visage alors qu'elle laissait son pied dans les mains de l'inconnu. Et puis, il déposa finalement le pied sur le sable avant de se relever pour aller chercher sa figurine. L'enfant, un sourire aux lèvres, attrappa la figurine de la petite fille et la garda dans son autre main. "Merci!" Et décidément, l'enfant avait de bonnes manières qu'elle ne devait pas perdre! Lorsqu'il dit qu'elle semblait aimer les anges, elle releva un visage tout souriant sur l'homme. "Oui! Ils sont beaux les anges avec leurs ailes toutes blanches!" affirma l'enfant, sûre d'elle, étant certaine que l'autre homme partageait son avis. Qui ne pouvait pas aimer les anges, hein? "Vous savez... Les anges sont vraiment gentils! Ils sourient tout le temps et ne sont jamais de mauvaise humeur!"

L'homme devait évidemment ne pas comprendre de quoi elle parlait ou penser, encore, que ce n'étaient que des jeux et que l'enfant s'inventait elle-même des histoires dans sa tête, mais elle, elle savait qu'ils existaient les anges. Elle ne savait pas qu'ils se battaient pour le bien par contre et elle pensait qu'ils étaient toujours passifs! Mais bien sur, les notions de bien ou de mal pour une fillette de cet âge n'étaient pas hyper comprises...! Mais elle savait pourtant que ce que son père lui disait que c'était mal, c'est parce que c'était mal. Mais les notions de guerres étaient abstraites pour l'enfant. Sans doute était-ce les raisons principales pourquoi un enfant était si facilement influençable. Il prenait ce qu'il y avait de mieux pour lui, que ce soit un nouveau jouet ou des bonbons. Il prenait le mieux dans l'immédiat, mais pensait rarement aux conséquences par après!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sixte Keeley

avatar

Masculin
Nombre de messages : 125
Age : 30
MUSiC : SECONHAND SERENADE ; SAEZ ; LES BEATLES
Date d'inscription : 18/07/2008

Soul. ||
ORiGiNE: DEMON
POWERS ?: Contrôle de la témpérature / Téléportation / Hypnose

MessageSujet: Re: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   Jeu 24 Juil - 11:44

Quel genre de père pouvait laisser son enfant partir seul à la plage ? La question le préoccupa un instant avant qu'il ne songe à ce que cela signifiait. Elle pouvait très bien disparaître sans que personne ne sache ce qu'il s'était passé. Après tout Los Angeles était comme toutes les autres villes américaines avec un taux de criminalité assez élevé. Qu'une enfant disparaisse, c'était en soit tout à fait banal et puis, il aurait effectué sa mission avec cruauté. Quoi de plus sadique, que de s'attaquer à une jeune âme sans défense. Aussitôt, la vision d'horreur de ce qu'il s'apprêtait à lui infliger lui étreignit l'âme et il avala avec difficulté sa salive. Un sourire satisfait illumina son visage alors qu'il attrapait le pied de l'enfant avec délicatesse. Ne pas lui faire peur, c'était ce qui lui paraissait le plus important.

Puis, elle lui tendit une bouteille d'eau. Sixte l'attrapa, frôlant la main de la gamine et leva les yeux vers elle. Il devait nettoyer la plaie. Enfin, il le supposait. Il avait déjà vu ça quelque part mais, se rappeler où fut une chose qui perturba son esprit. Il dévissa le bouchon de la bouteille et versa un peu d'eau dans sa main. Elle était chaude. Trop. Oubliant l'enfant, Sixte se concentra sur l'eau de la bouteille pour la refroidir. C'était si simple. Heureusement pour lui, c'était un pouvoir qui ne se voyait pas à l'oeil nu. Il reversa un peu d'eau dans sa main, et afficha une mine satisfaite. Cette fois, elle était froide. Sans plus attendre, il nettoya la plaie avec l'eau de la bouteille, reprenant peu à peu à l'esprit que la gamine était toujours assise à ses côtés.

« Bon voilà. C'est nettoyé. » Fit-il en posant la bouteille à sa droite. « Mais si tu ne veux pas qu'on te coupe le pied, tu devrais aller voir ton père. » Ajouta t-il avec une pointe d'amusement. S'il ne voulait pas lui faire peur, c'était raté.

Les deux figurines dans les mains, elle lui expliqua pourquoi elle aimait les anges. Ils sont beaux avec leurs ailes. Mouais. Ils sont gentils. Mouais. Ils sourient tout le temps et ne sont jamais de mauvais humeur. Mouais. Elle avait une vision idéaliste de ce qu'était un ange mais pouvait-il vraiment lui en vouloir. Elle avait sans doute lui ça dans les livres et les contes pour enfants. On parlait toujours des anges mais dans tout ça, où était les démons. Après tout, eux aussi existait. Il l'écouta avec attention marquant une grimace à chaque fois qu'elle prononçait un compliment à propos des anges. Elle ne mentionna jamais le mot démon, aussi il décida à la hâte de lui refaire son éducation sur le bien et le mal. Surtout le mal, en y pensant.

« Et les démons ? Tu n'aimes pas les démons ? » Questionna t-il, un air sérieux sur le visage.

En y réfléchissant, Sixte ne trouva aucune qualité à un démon, ni même un simple compliment. Sans l'enveloppe humaine, ils étaient laid. Des membres disproportionnés. Un corps sentant le souffre et incapable de marché sur deux pieds. Par chance, Sixte avait pu garder une apparence humaine. Son corps n'était seulement que pourriture et qui plus est calciné. On était loin de l'image parfaite d'un ange aux grandes ailes blanches. Un instant, il aurait voulu rire de son propre sort. Pourquoi se plaignait-il ? L'enfer était sa patrie. Les démons ses compagnons. Satan n'aurait pas été très heureux, s'il commençait à douter de sa propre famille. Il essaya donc de se reconcentrer sur sa mission première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arielle Lewis

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 20/07/2008

Soul. ||
ORiGiNE: HUMAN
POWERS ?:

MessageSujet: Re: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   Sam 26 Juil - 18:18

[Rha... J'avais presque terminé mon post hier et je l'ai perdu... Rolling Eyes ]

Arielle ne bougea pas d'une miette lorsqu'il nettoya sa plaie. Elle ne voulait pas qu'il lui fasse mal si elle faisait un mouvement brusque et elle avait détourné les yeux, le visage légèrement crispé, alors que son pied se mettait à lui brûler sous l'eau et sous le sable qui s'y nichait encore. La fillette le laissa faire par contre, peut-être un peu tendue, mais lorsqu'il affirma que c'était nettoyé, elle prit enfin sur elle et ramena son regard sur son pied. Bon, au moins, c'était plus propre. Elle afficha une mine horrifiée lorsqu'il lui dit qu'elle devrait aller voir son père si elle ne voulait pas qu'il lui coupe le pid. Évidemment, l'enfant semblait avoir mal comprit le ton de ses paroles et elle poussa une légère exclamation, comme si l'homme devant elle lui faisait soudain peur. Le On excluait habituellement la personne qui parlait, mais la fillette était trop jeune pour s'en soucier. "Non..." murmura-t-elle comme si elle ne croyait pas en ses paroles. C'était vrai, quoi... Ils ne lui couperaient pas le pied pour une simple coupure... L'enfant devint aussitôt plutôt méfiante, espérant de tout son coeur qu'il n'ait pas raison.

Elle regardait l'homme avec une pointe de méfiance et d'incertitude dans le regard. Lorsqu'il lui demanda si elle aimait les démons, l'enfant ouvrit grand les yeux alors qu'elle ouvrait la bouche sans qu'aucun son n'en sorte. "Non, les Démons, ils sont pas beaux. Et ils sont pas gentils comme les Anges..." affirma-t-elle en étant certaine de ses paroles. Certes, elle avait bien quelques figurines de tortues Ninja et comme elle n'avait jamais écouté l'émission ou le film, elle croyait bien évidemment que ces tortues en armure étaient méchantes. Du moins, dans les scénarios qu'elle créait et dans les histoires qu'elle s'inventait, les tortues enlevaient les enfants et ses qelques figurines d'Anges venaient aussitôt à la rescousse. Elle n'avait jamais vu un démon, elle voyait les Anges simplement... À moins que les Démons étaient quelque part, ailleurs, et pas dans sa chambre? Possible...

"Mais toi, tu ressembles à un Ange..." ajouta-t-elle simplement avec l'innocence d'une enfant. La beauté et la gentillesse de l'homme devant elle lui faisait penser à la douceur des Anges et pourtant, alors qu'elle glissait dans son pied sa sandale pour ne pas qu'il y ait encore du sable dans sa plaie, elle s'était relevé avec une légère grimace. Ça faisait encore mal, quand même, mais ça finirait par partir. Elle passa la tête derrière l'épaule de l'homme afin de voir si des ailes recroquevillées gisaient là. "Tu n'as pas d'ailes...!" fit-elle alors qu'elle ouvrait grand les yeux. "Peut-être qu'un dragon ou un méchant te les a coupées?" demanda-t-elle alors qu'elle plissait les sourcils et le front dans une moue très caractéristique des enfants. Elle était maintenant debout, devant l'homme, alors que lui était assis sur le sol. L'enfant était légèrement plus grande que lui maintenant et elle le regardait en attendant évidemmet une réponse. Elle avait été certaine de ce qu'elle disait et en voyant qu'il n'avait pas d'ailes, la gamine avait été déçue. Pour une fois, elle aurait pu toucher les ailes blanches d'un Ange... Jamais elle n'avait osé jusqu'à maintenant puisque son père affirmait que ce n'était que dans son imagination. Peut-être l'homme posté dans sa chambre était-il un gardien de quelque chose qui l'enlèverait si elle lui touchait? Pourtant, l'enfant trouvait que les ailes des Anges semblaient trop douces pour qu'il l'empêche de les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si j'étais un ange? [R. Sixte ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gâteau d'ange
» La cuisine de Mme de St-Ange: Malakoffs
» [Moka] Un ange avec des baskets
» ah si j'étais riche ...!
» Célia and flowers [Ange Ai Uri Custom House]Bas p.n°2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACR0SS.THE.MYTHS :: .Highway to Hell. :: Beach.-
Sauter vers: